Biographie


La flûtiste Adriana Ferreira est une des plus remarquables de sa génération. En 2010, alors qu'elle n'a que dix-neuf ans, elle remporte le Premier Prix, le Prix de l'Orchestre et le Prix du Jeune Public du Concours International Carl Nielsen au Danemark. Deux ans plus tard, elle devient co-soliste à l'Orchestre National de France.

En 2013, c'est au Japon qu'elle décroche le 3e Prix du Concours International de Kobé ; avant d'obtenir le Premier Prix ainsi que le Prix Darmstadt, pour son interprétation de la Sequenza de Luciano Berio, au Concours International Severino Gazzelloni en Italie. 

Enfin, elle remporte en 2014 le Concours International de Genève (2e Prix ex-æquo, 1er non décerné), où elle est aussi distinguée avec le Prix Spécial "Coup de Cœur Breguet". L'année d'après, elle remporte le concours pour la place de première flûte solo à l'Orchestre Philharmonique de Rotterdam, au Pays-Bas.

Jouant dans de nombreux festivals (Barcelone, Giverny, Caravane Musicale de Monte-Carlo, Manchester, Copenhague, Kuhmo...), elle se produit en soliste avec l'Orchestre Gulbenkian, l'Orchestre d'Odense, les orchestres de chambre de Genève et du Kremlin (Moscou). Adriana travaille avec plusieurs compositeurs et crée notamment le Concerto pour flûte et orchestre de Joaquim Santos. 

En duo avec la pianiste Isolda Crespi, elle publie en 2011 le disque "Danse des Sylphes" chez Numerica au Portugal, suivi en 2015 d'un disque pour la collection Falaut en Italie. En 2016, elle publie un disque portrait accompagné par l'Orchestre de Chambre de Genève, pour le label suisse Claves.

Née à Cabeceiras-de-Basto au Portugal, elle fait ses études à l'École ARTAVE (2002-2008) dans la classe de Joaquina Mota. Lauréate de la Fondation Calouste Gulbenkian de Lisbonne, elle intègre la classe de Sophie Cherrier, Vincent Lucas et Pierre Dumail au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (2008-2015), où elle obtient le diplôme de 3e cycle supérieur, sous la direction de Hae-Sun Kang (création et répertoire contemporain). Elle se perfectionne également auprès de Benoît Fromanger à la Hochschüle Hanns Eisler de Berlin et obtient une Licence de Musicologie de l'Université Paris-Sorbonne.